Regards sur le monde

Publié le

Il s’agit de réveiller cette sorte de tension qui, malheureusement, de nos jours, s’est beaucoup relâchée. Sans cette inquiétude, on risque de perdre la notion d’avenir et le principe de l’espérance. L’homme inquiet ne se renferme pas sur l’immédiateté de l’existence humaine, et il laisse une possibilité au mystère pour l’interroger et par là s’interroger lui-même.  Le mystère qui nous habite est comme un vent qui traverse toutes les régions de l’âme. L’être, physique ou spirituel, l’esse dans toutes ses dimensions, sans cesse exploré dans les cultures par l’art et la science, la philosophie et les religions peut conduire au mystère. Il ne se réduit pas seulement à l’existence humaine, mais concerne tout ce qui nous entoure et réside également au-dedans de nous. Bref, nous sommes invités à redécouvrir les grandes interrogations de la vie humaine et à retrouver une saine inquiétude intérieure.

 

 

Une interrogation vraie sur notre société actuelle devrait en particulier porter sur le rapport entre individu et collectivité, personne et société, autonomie et bien commun.

 

29 juin 2015 : Réflexion intempestive sur la gravité du viol

11 mai 2015 : Le bonheur avant tout ?

16 janvier 2015 : La transmission en question

29 novembre 2014 : Pierres d'angle

04 septembre 2014 : Voir et vivre la beauté

30 avril 2014 : Réflexions intempestives sur le progrès

8 janvier 2014 : Un bien commun au principe du lien social

6 mars 2013 : L'observatoire de la modernité

9 Janvier 2013 : Mettre l'homme au cœur de l'économie

21 décembre 2012 : Vivre ensemble la fin du monde

17 novembre 2012 : La question du mariage pour tous

28 octobre 2012 : A la recherche de fondements: foi et raison au risque du fondamentalisme

 

 

Rédigé par Nicolas Vinot Préfontaine